Epilation laser définitive : comment ça marche ?
Epilateur Lumière Pulsée

Quel est le principe de fonctionnement de l’épilation au laser ?

Mis à jour le 17 septembre 2021

Aujourd’hui, les gens sont très soucieux de leur apparence physique. Et beaucoup de personnes, qu’il s’agisse des hommes ou des femmes, se sentent complexées par leur pilosité. Ils optent ainsi de plus en plus pour une épilation définitive au laser ou parfois pour l’épilation à la lumière pulsée semi-définitive seulement mais moins onéreuse.

 

Pourquoi l’épilation au laser séduit de plus en plus ?

Si certaines personnes préfèrent garder leurs poils, beaucoup cherchent à s’en débarrasser à tout prix ! Et cela, pour des raisons hygiéniques, médicales, esthétiques ou encore sportives.

Pour beaucoup de personnes, l’élimination des poils est indispensable pour avoir un beau corps. En effet, la pilosité masculine n’est pas très appréciée par la gent féminine et vice-versa. Elle est considérée comme peu attrayante et pas du tout hygiénique. Les poils peuvent retenir des impuretés ou des microbes causant de mauvaises odeurs notamment au niveau des aisselles et du pubis.

Le rasage des poils est souvent la solution la plus utilisée. Mais cette méthode devient vite agressive pour la peau et peut causer l’apparition de poils incarnés. A contrario, l’épilation au laser permet d’assouplir les poils et d’empêcher par la suite une quelconque irritation de la peau.

Pour les sportifs, c’est une autre histoire. Les poils augmentent la résistance du corps dans l’air ou en milieu aquatique, ce qui réduit son aérodynamisme. L’épilation au laser est donc un bon moyen de palier à ce problème une bonne fois pour toutes. Elle permet également d’éviter les infections bactériennes en cas de blessures.

Quel est le principe de l’épilation au laser ?

L’épilation au laser est une méthode esthétique qui vise à éliminer les poils de façon progressive et durable. Le laser envoie un faisceau de lumière monochromatique qui, selon la longueur d’onde, sera absorbé par le pigment se trouvant au niveau du bulbe pilaire. Cette lumière est alors transformée en chaleur qui va, à son tour, détruire le bulbe pilaire.

Quels sont les risques et effets secondaires ?

Voici ce qu’il faut savoir :

  • Roseur de la peau et légère inflammation qui persistent un ou deux jours ,
  • Brûlure superficielle suivie d’une dépigmentation transitoire de la peau ,
  • En cas de brûlure plus importante, risque de dépigmentation définitive ,
  • Hyper pigmentation : forte réaction inflammatoire, mais bénigne et transitoire.

Quel type de laser pour quel type de peau ?

Les poils foncés sont détruits de façon effective, car la mélanine absorbe la lumière du laser. En revanche, pour les poils blancs, blonds ou roux qui sont non pigmentés, le laser ne sera donc pas efficace. Il est également important de savoir que la lumière du laser ne distingue pas la mélanine du bulbe pilaire de celle présente dans l’épiderme des peaux mates ou bronzées , ce qui présente un risque de brûlure. L’épilation au laser sera donc plus efficace sur des peaux claires avec des poils foncés.

Cependant, il existe aujourd’hui des lasers destinés à être utilisés sur des peaux mates. Mais il faudra compter plus de séances pour obtenir un résultat satisfaisant.

Pour les peaux claires à poils foncés, le laser utilisé est en général le ALEXANDRITE 755 NM dont le barreau produit une lumière rouge bien absorbée par la mélanine et la longueur d’onde permet à la lumière de pénétrer en profondeur.

Pour les peaux mates ou noires, les praticiens utilisent le laser ND:YAG 1064 NM qui a une longueur d’onde très peu absorbée par la mélanine et qui permet une pénétration profonde de la lumière. Le faisceau ne localise pas seulement la mélanine au niveau du bulbe pilaire, mais aussi l’hémoglobine à l’intérieur des vaisseaux sanguins. De cette manière, le laser ne peut être utilisé que sur les peaux mates à noires, qui sont très concentrées en mélanine, sans risquer de les brûler.

L’épilation au laser est-elle vraiment définitive ?

Après une séance de laser, la zone traitée apparaît bien épilée et on peut théoriquement considérer que tous les bulbes pilaires sont éradiqués. Cependant, des bulbes pilaires qui sont au repos et non pigmentés peuvent échapper au faisceau du laser. Et ils s’activent plus tard pour donner naissance à de nouveaux poils. Ainsi, une repousse finie par apparaître quelques semaines après le traitement de la zone nécessitant donc une nouvelle séance de laser et ainsi de suite. Au fur et à mesure des séances de laser, la repousse sera de moins en moins importante.

Par exemple, au niveau des aisselles, du ventre et du maillot, le patient peut observer une réduction de 80 % du taux de pilosité après 5 ou 6 séances de laser. Les poils persistants sont très fins et peu visibles.

En revanche, pour le visage, le nombre de séances est plus élevé, surtout s’il existe des anomalies hormonales associées. Après l’obtention des résultats souhaités, une séance d’entretien tous les 12 à 18 mois peut prolonger les effets.

 

Maintenant que vous avez compris les grands principes de cette technique, comparez rapidement avec une autre méthode d’épilation durable. Vous aurez tous les éléments pour savoir ce qu’il vaut mieux choisir pour vous  : l’épilation laser ou l’épilation à la lumière pulsée ?