Comment fonctionne un épilateur à lumière pulsée ?

Comment fonctionne un épilateur à lumière pulsée ?

En ce qui concerne l’épilation plus ou moins définitive, les femmes et même parfois les hommes sont prêts à mettre le prix. Dans ce registre, les épilateurs à lumière pulsée ont déjà conquis une bonne partie des utilisateurs. Cette méthode, encore assez récente a fait ses preuves et élimine la quasi-totalité des poils après quelques séances. Mais ne vous êtes vous jamais demandé comment fonctionne un IPL ? Nous avons la réponse à votre question.

ACHETER UN ÉPILATEUR LUMIÈRE PULSÉE AU MEILLEUR PRIX

Le principe du fonctionnement

Autrefois, l’utilisation de la lumière pulsée dans le marché de l’épilation se cantonnait aux seuls instituts agrées. Désormais, il est accessible à tous (ou presque) grâce à une technologie développée pour un emploi à domicile. Faciles à utiliser et de plus en plus rapides, ce type d’appareils promettent une épilation semi-permanente des poils en quelques utilisations à peine.

Pour ce faire, l’IPL, tout comme le laser, utilise un système à base de flashs qui détecte les pigments bruns et noirs de la peau, soit la mélanine. Ces mêmes pigments sont d’ailleurs contenus dans les poils qui sont par conséquent, localisés par l’épilateur. À ce contact, le flash se transforme en chaleur, chargée de bruler le bulbe pileux.

Pour être efficace, la peau doit donc être contrastée par rapport à la couleur de la pilosité. Ainsi, les peaux claires aux poils foncés sont les cobayes parfaits. À l’inverse, les peaux noires ne peuvent utiliser l’appareil puisque ce dernier risquerait de la confondre avec les pigments du poil et de la brûler.

Ainsi, à la suite des 4 à 5 premières utilisations, la repousse se fera de plus en plus rare et discrète puisque les bulbes pileux ont été éliminés au fur et à mesure. Sachez qu’il est nécessaire de régler le bon mode d’intensité en fonction de son phénotype afin d’éviter tout type de brulure.

Notre comparateur sur les épilateurs lumière pulsée à retrouver juste ici

Les avantages et les inconvénients de l’appareil

Utiliser un épilateur à lumière pulsée peut faire un peu peur lors des premières confrontations. S’il s’avère pourtant assez simple à utiliser, il reste cependant important de comprendre son fonctionnement ainsi que ses points forts et ses points faibles afin de l’appréhender au mieux.

Les avantages

Pour se débarrasser des poils, on pouvait jusqu’alors opter pour les méthodes classiques telles que la cire ou l’épilateur électrique. Mais, malgré leur efficacité sans faille, il faut avouer que la douleur était au rendez-vous. C’était le cœur lourd et les dents serrées que l’on retirait sa bande ou que l’on passait l’appareil. Avec l’IPL, c’est tout l’inverse puisque c’est sans angoisse que les poils trépassent. Bien sûr, l’utilisation de l’épilateur à lumière pulsée peut provoquer quelques picotements, mais rien de grave.

Autre point favorable : son efficacité ! Jusqu’alors, aucun appareil à usage domestique n’offrait les mêmes résultats. Avec sa promesse d’épilation dite « semi-permanente », l’épilateur à lumière pulsée agit directement sur le bulbe du poil. À terme, ceux-ci repoussent donc plus fins, plus lentement, et se font de plus en plus rares. Sans oublier qu’avec son aide, la prolifération des poils sous-cutanée est presque impossible !

De plus, ce petit bijou de technologie peut quasiment être utilisé sur toutes les zones du corps sauf les sourcils que l’on estime trop proches des yeux. Jambes, demi-jambes, aisselles, maillot, mais aussi visage peuvent être épilés à l’aide de l’IPL dans la mesure où la fenêtre a été correctement sélectionnée pour la zone à traiter. Attention toutefois, car l’ouverture de cette dernière varie d’un appareil à l’autre.

Retrouvez ici nos conseils d’utilisation épilateur à lumière pulsée

Les inconvénients

Alors certes, l’IPL est une vraie prouesse de technologie, mais on lui trouve encore de petits défauts, comme notamment son prix. Pour l’heure, le tarif oscille entre 100 et plus de 500 euros, ce qui en fait un traitement au budget conséquent. Le modèle Lumea de chez Philips est le plus cher recensé à ce jour, mais offre de très nombreux avantages, tout comme les modèles de la marque Braun.

Autre petit inconvénient, la durée des séances. À défaut d’être trop fréquentes, les séances n’en restent pas moins assez longues. Il faut dans un premier temps réitérer le traitement toutes les 2 à 3 semaines lors des premiers mois. De plus, une séance peut varier du tout au tout. En moyenne, on estime qu’une vingtaine de minutes est nécessaire pour les demi-jambes, même si ce constat baisse en fonction des marques et des modèles.

Sans oublier que les résultats se font atteindre durant de longues semaines. Il faut patienter environ entre 5 et 8 semaines pour observer les premiers changements sur la perte de la pilosité. À terme, il ne faut pas oublier que le traitement à la lumière pulsée reste moins efficace sur les zones sensibles que le laser. Il faudra donc renouveler l’opération au bout de quelques années, comme notamment sur le visage.

Enfin, on le rappelle, l’IPL n’est pas adaptée à tout le monde, notamment aux peaux noires. Le mieux reste de l’utiliser sur peau claire sous réserve que le poil soit foncé.

ACHETER UN ÉPILATEUR LUMIÈRE PULSÉE AU MEILLEUR PRIX